Comment évaluer son éligibilité à l’APA, Allocation Personnalisée d’Autonomie ?

L’allocation Personnalisée d’Autonomie est une aide qui permet principalement aux personnes âgées en perte d’autonomie de financer une partie du tarif de l'EHPAD choisi. Mais il existe des conditions d’âge. Êtes vous éligible ? On vous répond tout de suite.

Qu’est-ce que l’APA ?

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie ou APA est une allocation (une aide sociale) départementale, entrée en vigueur en 2002, destinée aux séniors dits “dépendants” qui ont 60 ans ou plus. Il existe deux formes d’APA :

  • L’APA à domicile : Cette aide permet de payer les dépenses nécessaires pour rester à domicile (aides humaines et techniques).
  • L’APA en établissement : Cette aide permet de payer une partie du tarif dépendance de l’EHPAD (pas les frais d’hébergement et de soin).

C’est un droit universel. L’Allocation Personnalisée d’Autonomie est donc disponible pour tous, quel que soit le montant de leurs revenus. Cependant, le montant accordé dépend de ses ressources et du degré de dépendance. Cela se mesure grâce à une grille appelée grille AGGIR.

Qui peut bénéficier de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie, APA ?

Vous pouvez bénéficier de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie si :

  • Vous avez 60 ans ou plus.
  • Être en situation de perte d’autonomie. Votre niveau d’autonomie doit être évalué du GIR 1 au GIR 4 sur la grille AGGIR (cela doit être confirmé par un médecin).
  • Vous résidez en France.

L’APA est une aide qui ne peut pas toujours être cumulée avec d’autres aides. Ainsi, vous ne pourrez pas en bénéficier si vous recevez déjà certaines allocations : l’aide-ménagère à domicile, l’Aide Sociale simple pour les personnes âgées, les aides sociales des caisses de retraite, la Prestation de Compensation du Handicap, la Majoration pour Tierce Personne et la Prestation Complémentaire pour Recours à Tierce Personne.

Comment évaluer son éligibilité à l’APA grâce à la grille AGGIR ?

La grille AGGIR est l’outil national de référence pour évaluer le degré de perte d’autonomie d’une personne. Cette grille permet donc d’identifier les besoins en termes d’aide d’une personne âgée. Il permet aussi de mesurer l’éligibilité d’un sénior à l’allocation Personnalisée d’Autonomie.

Dix-sept variables permettent de juger les capacités physiques, cognitives et motrices d’une personne âgée : dix activités corporelles et mentales (ou discriminantes) et sept activités domestiques et sociales (ou illustratives). Les activités discriminantes sont les seules qui peuvent déterminer le Gir de façon précise. Les sept autres permettent d’obtenir d’autres informations et d’appréhender le sénior dans sa vie globale.

Le médecin va poser des questions au sénior qui demande l’APA et observer les réponses. Ainsi, il pourra évaluer sa capacité (le fait-il seul ? avec de l’aide?) à s’orienter, se nourrir, se laver, communiquer… Le résultat sera donné en GIR. En effet, les degrés de la grille sont classés en 6 groupes iso-ressources (GIR) qui correspondent à un niveau d’autonomie, le 1 étant le demandeur dont les fonctions sont gravement altérées et le 6 étant un demandeur autonome.

Il est possible que l’état de santé de la personne âgée qui perçoit l’APA change. Il est alors possible de réévaluer la situation.

Si vous souhaitez des compléments d’information, les services du département peuvent répondre à vos questions.