Publié le 28 novembre 2022 Modifié le 19 juin 2023

Comment lutter contre la dénutrition en clinique SMR ?

Des apports alimentaires peu élevés par rapport aux besoins nutritionnels réels peuvent entraîner une perte de poids. Lorsqu’elle est conséquente et qu’elle n’est pas prise en charge, la perte de poids peut être le signal d’alarme d’une dénutrition. Responsable de complications plus importantes sur la santé, il est important de pouvoir la repérer à temps afin de mettre en place, dans les cliniques SMR, des actions capables de lutter contre la dénutrition.
Comment lutter contre la dénutrition en clinique SMR SSR ? | Clinalliance | SMR SSR

Qu’appelle-t-on la dénutrition ?

La dénutrition n’est pas un phénomène anecdotique, car elle touche près de 2 millions de personnes en France.

Elle se caractérise par un déséquilibre nutritionnel qui intervient lorsque l’alimentation ne permet pas d’apporter suffisamment de protéines, de nutriments et d’énergie nécessaires à couvrir les besoins nutritionnels d’une personne pour que l’organisme fonctionne correctement. Ce phénomène est alors corrélé à un amaigrissement conséquent, une réduction de la graisse et de la masse musculaire à l’origine de nombreuses complications sur la santé.

La dénutrition résulte donc souvent d’une réduction des apports alimentaires, soit lorsque les besoins nutritionnels sont mal couverts par l’alimentation, soit en raison d’une perte de protéines et d’énergie par l’organisme. Lorsque l’énergie apportée par l’alimentation est inférieure à l’énergie que nous dépensons, l’organisme puise dans ses réserves pour assurer le bon fonctionnement du corps. La dénutrition implique que l’organisme n’a plus de réserves suffisantes dans lesquelles puiser, ce qui explique l’amaigrissement important avec fonte de la graisse et des muscles, et les conséquences sur la santé des personnes touchées.

Qui peut être concerné par la dénutrition ?

La dénutrition peut toucher tout le monde, à tout âge, mais elle impacte plus particulièrement les personnes âgées, les personnes touchées par une pathologie sévère ou un traumatisme, ainsi que les jeunes adultes souffrant d’anorexie.

On sait en effet que l’isolement social, l’entrée en Ehpad ou en centre de soins peut contribuer à la perte de l’appétit, facteur déterminant dans la dénutrition.

Par ailleurs, les personnes souffrant d’un handicap ou de troubles de la mobilité, les personnes aux revenus financiers peu élevés, les patients sous régime alimentaire restrictif imposé (dans le cadre du traitement d’une maladie) ou volontaire (volonté de perdre du poids) sont aussi concernés par la dénutrition.

Certaines pathologies lourdes ou chroniques comme un cancer, une insuffisance rénale, une cirrhose sont aussi susceptibles de favoriser la survenue de la dénutrition.

C’est aussi le cas des troubles psychologiques et cognitifs comme la dépression, la maladie d’Alzheimer ou les addictions.

Comment les cliniques SMR luttent-elles contre la dénutrition ?

Au sein des cliniques SMR, vous bénéficiez d’un suivi diététique qui vous donne les clés nécessaires à une bonne alimentation, adaptée à vos besoins nutritionnels personnels. Cela permet d’adopter durablement des habitudes alimentaires saines pour rester en bonne santé.

Par ailleurs, vous pouvez également bénéficier d’un accompagnement psychologique ainsi que des actions ciblées concernant une rééducation nutritionnelle afin de lutter efficacement contre la dénutrition.

Dans le service Digestif Métabolique Endocrinien (DME), nos professionnels de santé mettent tout en oeuvre pour guider chaque patient vers une meilleure qualité de vie, notamment les personnes en situation de surpoids ou d’obésité, les personnes ayant un projet de chirurgie bariatrique, et les patients souffrant de pathologies cardiovasculaires et de diabète.

Ces infos et conseils pourraient vous intéresser :